HUILERIE DE VENSAT

Huilerie de Vensat depuis 1856.

Sylvie et Claude GENDRE perpétuent une histoire de famille vieille de plus de 150 ans afin de produire des huiles gastronomiques au goût unique de qualité.
Lors de ma visite, Claude s’active en tous sens derrière la meule, au fourneau et à la presse. Il reproduit les gestes que son père et son grand-père ont faits avant lui.

Différentes étapes sont nécessaires à fabrication des huiles :
-Le décorticage des fruits à coques est réalisé à l’aide d’un outil mécanisé ou manuellement.
-Le broyage est réalisé à l’aide d’une meule de pierre de 1,3 Tonnes qui donnera une pâte.
-La cuisson au feu de bois est réalisée à l’aide d’une poêle qui est d’origine, pour la petite histoire, où la pâte issue du broyage est cuite. C’est une étape très importante qui donnera la qualité de l’huile tant pour sa conservation que son goût.
-La pression est réalisée à l’aide de presse hydraulique. Cette pression est lente permettant d’extrait le précieux jus issu de la pâte cuite. Après l’étape de pression, Claude “démoule” la presse et obtient une grosse galette (le résidu des noix pressées) appelée tourteau. Ce tourteau est revendu principalement pour l’alimentation animale, mais il peut être mélangé à la farine blanche pour la confection des pâtisseries !
-La décantation : l’huile produite est chargée de sédiments. Elle sera décantée dans des cuves en inox pendant quelques semaines. L’huile n’a alors plus aucun contact ni avec l’air, ni avec la lumière et la conservation est optimale.
-La filtration et le conditionnement. Une fois la décantation terminée, une des dernières étapes consiste à filtrer l’huile afin de la rendre parfaitement translucide et de retirer les derniers sédiments. À la suite de cela, est réalisée la mise en bouteille pour la commercialisation.

Claude et son fils, qui prend la relève, travaillent avec le même matériel depuis la première à la cinquième génération. C’est le maître huilier qui décide et contrôle le temps de cuisson, ce qui demande expérience et savoir-faire. Ce savoir vieux de plus de 150 ans, qui s’est transmis de père en fils leur a permis de produire des huiles gastronomiques au goût unique. Les fruits à coques ne sont pas pressés à froid, mais sont torréfiés afin de pouvoir en extraire l’huile, ce qui donne un petit goût grillé très agréable en bouche.

L’Huilerie de Vensat offre la possibilité de produire de l’huile à façon : les clients peuvent apporter leur noix ou leurs noisettes – idéalement entre 16 et 29 kilos de fruits décortiqués – pour qu’ils soient cuits et pressés.

Galerie Photo de HUILERIE DE VENSAT